" Crise COVID 19 : des milliers de sociétés sont au bord de la faillite.
Il est à craindre que les TPE/PME créées par les femmes soient encore plus impactées.
Et pourtant, quelques mesures simples pourraient les aider... "

 

Ce sont les premières lignes de l'appel lancé par l'association Elles&Co afin de soutenir les femmes créatrices d'entreprises ! Les rédactrices à l'initiatives de cette action :

Claire Saddy – Fondatrice et Présidente de l'incubateur Les Premières Auvergne Rhône-Alpes

Isabella Lenarduzzi  - Fondatrice de JUMP, Solutions for Equality at Work

Cristina Lunghi - Fondatrice d'Arborus

Chantal Corbet – Femmes Business Angel

Aurélie Ponzio – Réseau Mampreneures France

 

En gras dans cet appel, des affirmations précisent la gravité et l'importance de la situation avant d'annoncer les propositions émises :


"

Les femmes entrepreneures1 performent.

Les femmes créent plutôt des entreprises dans les domaines de la santé et des services.

Elles ouvrent la voie à un nouveau modèle économique.

Alors soutenons-les.

Aujourd'hui.

Il y a urgence.

Que deviendrait le monde sans la contribution des femmes à l'économie ?

Non pas pour leur donner un avantage concurrentiel mais pour rétablir un équilibre.

"

 

Les propositions de l'appel qui seront soumises aux ministères concernés :
 

  • " Nous soutenons les propositions de la Fédération France Angels et de France Digitale suggérant l’amélioration du dispositif de l’IR PME, en le portant de 18% à 30%, dans un plafond de déduction de 100 000 euros par part fiscale. En effet, le plafond des "niches fiscales" de 10 000 euros pénalise plus particulièrement les femmes qui l’utilisent en priorité pour leurs aides à domicile et gardes d’enfantsNous suggérons cependant d’aller au-delà de cette proposition et augmenter encore davantage ce taux pour les entreprises portées par des femmes. En effet, les montants des fonds levés par les créatrices d'entreprise sont en moyenne 2,5 fois moins élevés que les montants levés par les créateurs. Il est aujourd’hui indispensable de les soutenir en apportant des liquidités par le biais d’une augmentation de capital / fonds d'investissement. Pour faciliter leur re-capitalisation rapide, nous proposons une mesure provisoire, qui pourra être pérennisée après étude d’impact :
    Nous faisons l'hypothèse que porter à 36%, au lieu des 18% actuels, la réduction d'impôt pour les investisseurs en capital dans des entreprises dirigées par une ou des femmes, permettrait de doubler le montant des fonds levés. "

 

  • " Pour garantir l’équité, nous demandons l’intégration de la dimension de l’égalité entre les femmes et les hommes dans toutes les politiques et mesures qui sont et seront prises pour faire face à la crise. "

 

  • " Garantir une assurance chômage aux chef.fe.s d’entreprises. "

 

  • " Imposer la réduction des délais de paiement à maximum 30 jours pour les TPE/PME pour les achats des grands groupes et des organismes publics ainsi que la généralisation d’un acompte de 40% à la commande. "


Vous êtes convaincu.e.s de l'importance ce cette pétition, rendez-vous vite sur WISIGNIT pour signer l'appel !! C'est ICI
​​​​​​​